Lâchez les livres ! (janvier > février 2018)

(actualisé le ) par l.vivier

Toute la beauté du monde n’a pas disparu, Danielle Younge-Ullman, Gallimard Jeunesse, 2017.
Ingrid ne comprend pas ce qu’elle fait dans ce trek au beau milieu de la nature la plus sauvage. Sac au dos, dans le chaleur et les moustiques, elle tente de faire face. Aux conditions extrêmes, aux adolescents perturbés qui l’accompagnent, à son passé qui la rattrape. Comment sa mère a t-elle pu lui imposer cette épreuve ? Jusqu’où lui faudra t-il repousser ses limites ?

Les Bookovores vont apprécier... l’humour et l’ironie de l’héroïne (fous rires garantis avec ses répliques cinglantes et sarcastiques), la relation épistolaire qu’Ingrid entretient avec sa mère.
Les Bookineurs/Bookineuses vont apprécier… l’évolution, au fil des pages, des liens entre les adolescents, le côté camp de survie en pleine nature (hostile), les défis physiques et sportifs auxquels les jeunes sont soumis jour après jour.
Les Bookophobiques vont apprécier… la découverte progressive de l’histoire familiale d’Ingrid, l’émotion et la compassion qu’inspirent l’héroïne, les doutes qui la submergent (son avenir, sa mère et son petit ami !).

Pour retrouver ce roman : R’ado YOU

Celle qui voulait conduire le tram de Catherine Cuenca, Talent Hauts, 2017. 1916. Les hommes sont mobilisés sur le front. A l’arrière, les femmes prennent la relève. Parmi elles, Agnès est embauchée comme conductrice de tramway. Lorsque son mari, Célestin, rentre blessé de la guerre, il supporte mal qu’elle gagne plus que lui. Une fois la paix revenue, Agnès est renvoyée : les hommes doivent retrouver leur place. Révoltée par cette injustice, elle s’engage dans le mouvement des suffragettes. C’en est trop pour Célestin.

Les Bookovores vont apprécier... le contexte historique (réadaptation des hommes blessés à la vie civile, à la vie familiale et professionnelle) et la lutte contre les violences faites aux femmes.
Les Bookineurs/Bookineuses vont apprécier… le combat quotidien que livre Agnès pour l’égalité hommes/femmes.
Les Bookophobiques vont apprécier… la surprise et le choc que provoque la fin du roman.

Pour retrouver ce roman : RH CUE

Les rêves rouges de Jean-François Chabas, Gallimard Jeunesse, 2015.
Un serpent mangeur d’homme se cache dans les eaux du lac Okanagan, à l’ouest du Canada. C’est ce que dit la légende, et Lachlan et sa mère y croient dur comme fer, comme tous les indiens. Mais quand Daffodil, celle qu’on surnomme l’Anormale au collège, prétend avoir vu la créature, les tensions se déchaînent et la violence s’installe. Agressions mystérieuses, insultes anonymes... Le danger se resserre autour du jeune "peau-rouge". Et Daffodil elle-même, n’est-elle pas en danger dans son propre foyer ? L’ennemi n’est pas toujours celui qu’on croit.

Les Bookovores vont apprécier... la relation de Lachlan et Daffodil tendre mais mise à rude épreuve, la solidité et la complicité de leur duo face au racisme et à la violence, les grands espaces sauvages et naturels du Canada, la découverte de la culture indienne.
Les Bookineurs/Bookineuses vont apprécier… la légende indienne et urbaine de Ogopogo, la personnalité atypique et attachante de Daffodil, la relation de Lachlan et sa mère.
Les Bookophobiques vont apprécier… la légende indienne et urbaine de Ogopogo, le serpent mangeur d’hommes du lac Okanagan (que Daffodil assure avoir vu !), les révélations sur la famille de Daffodil.

Pour retrouver ce roman : RF CHA

Les trois sœurs et le dictateur de Elise Fontenaille, Rouergue, 2014.
Mina, une adolescente californienne, va pour la première fois en République dominicaine, le pays natal de son père. Son beau cousin Antonio, surpris qu’elle ne connaisse rien de l’histoire familiale, lui fait rencontrer Abela, une vieille dame délicieuse. Mina découvre le destin tragique de sa grand-mère Minerva et de ses deux soeurs, qui ont osé tenir tête au dictateur de l’époque. Ce voyage va changer sa vie. C’est en hommage aux sœurs Mirabal que la journée du 25 novembre a été déclarée "journée mondiale de lutte contre la violence faite aux femmes".

Les Bookovores vont apprécier... la découverte de l’histoire familiale par Mina et le cadre paysager enchanteur de la République Dominicaine d’aujourd’hui.
Les Bookineurs/Bookineuses vont apprécier… le courage et la résistance des sœurs Mirabal face à la violence et la perversité du dictateur Rafael Trujillo.
Les Bookophobiques vont apprécier… le fait que ce roman soit inspiré d’une histoire vraie.

Pour retrouver ce roman : RST FON

Histoires du soir pour filles rebelles : 100 destins de femmes extraordinaires de Elena Favilli et Francesca Cavallo, Les Arènes, 2017.
Mieux que tous les livres de contes de fées : elles sont pirates, scientifiques, espionnes, sportives, chanteuses, guerrières, reines, romancières... 100 femmes aux vies extraordinaires qui brisent les stéréotypes et encouragent filles et garçons à suivre leurs rêves.

Les Bookovores vont apprécier... le panorama des multiples métiers/activités exercés par ces femmes.
Les Bookineurs/Bookineuses vont apprécier… l’association portraits – illustrations.
Les Bookophobiques vont apprécier… les parcours hors du commun de ces femmes et les illustrations toutes différentes les unes des autres.

Pour retrouver ce documentaire : 920 FAV

Choco super facile de Keda Black, Marabout, 2017.
Les meilleurs recettes au chocolat ! Gâteaux. Desserts. Desserts glacés. Goûter et petits creux. Gourmandises. Petit déjeuner.

Les Bookovores, Les Bookineurs/Bookineuses, Les Bookophobiques… tous vont apprécier ce livre de recettes consacré au chocolat ! Une source d’inspiration et un réconfort gourmand pour affronter un hiver rugueux !

Pour retrouver ce documentaire : 641.51 BLA

Astrid Bromure T.2 : Comment atomiser les fantômes de Fabrice Parme, Rue de Sèvres, 2016.
Astrid en a assez de s’ennuyer dans le grand manoir vide de ses parents… elle réussit à les convaincre de l’inscrire au manoir de Canterville. À elle les nouvelles copines, les joies de l’internat, et surtout la chambre partagée avec les jumelles qui n’ont pas froid aux yeux, Gladys et Rebecca. Seul hic, la légende dit que Canterville est truffé de fantômes, ce qui ne rassure pas du tout Astrid ! En plus d’apprendre à atomiser les fantômes, elle va devoir comprendre ce qu’elle est prête à faire ou non pour être populaire.

Les Bookovores vont apprécier... le coup de crayon fin et précis ainsi que le cadre historique dans lequel s’inscrit cette bande dessinée.
Les Bookineurs/Bookineuses vont apprécier… la personnalité espiègle et attachante d’Astrid, la chasse aux fantômes.
Les Bookophobiques vont apprécier… l’humour de notre héroïne et les gags dont elle est souvent à l’origine !

Pour retrouver cette bande dessinée : BD PAR